Connexion

Récupérer mon mot de passe
 
Derniers sujets
» recherche
Lun 2 Aoû - 10:56 par Invité

» Changement de forum
Lun 7 Juin - 21:11 par The Shadow Muse

» Alice à la foire aux vins
Sam 5 Juin - 0:11 par Glouny

» Votre Avis
Mar 1 Juin - 7:35 par Kashina

» DES BUS POUR ALICE COOPER AU SONISPHERE 2010 !
Dim 30 Mai - 20:05 par VOYAGENBUS

» concert en france
Dim 30 Mai - 11:48 par Invité

» Billion Dollar Babies en vinyle
Dim 30 Mai - 11:42 par Kashina

» Alice au Hellfest !
Mer 26 Mai - 13:24 par Hisha

» Recherche Chroniqueurs.
Mer 26 Mai - 13:21 par Hisha

» ROCK ZOTTEGEM 2010
Mar 25 Mai - 19:10 par Mary Gail

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 14 le Ven 1 Jan - 1:34
Statistiques
Nous avons 65 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est wez

Nos membres ont posté un total de 1588 messages dans 392 sujets
Liens
Photobucket
L'Atelier Musical
Tchat Blablaland
Alice Cooper & la Danse Macabre

Jeu 30 Avr - 1:31 par The Shadow Muse

Alice Cooper & la danse macabre


Chronique rédigée par Daktar.

La provocation fait partie intégrante de l’œuvre d’Alice Cooper. Certaines critiques n’ont pas manqué de s’indigner devant ce malsain personnage, qui joue avec des os en chantant « Pick up the Bones » ou « I love the dead » et qui se fait guillotiner sur scène. A première vue, il est vrai, un spectacle d’Alice Cooper ne semble pas de toute gaieté. Dans ce cas, pourquoi les fans qui emplissent les salles de concert depuis des décennies n’arborent-ils pas la mine désœuvrée à laquelle on pourrait s’attendre ? Au contraire, il sourient, hurlent de joie… Seraient-ils tous aussi détraqués que leur idole ?
Malsain ? Cooper ? Bien au contraire ! En y regardant de plus près, le rockeur grimé occupe une place de choix dans la société. Une place qui semble avoir toujours existé.

Welcome to my nightmare au Moyen-Âge
Les habitués des shows d’Alice Cooper ne manqueront pas de faire le parallèle entre les spectacles du musicien et les danses macabres du moyen-âge. Ce courant artistique se manifeste dans la musique, la littérature, l’iconographie et le théâtre médiéval. Le ton y est léger, presque festif, malgré l’omniprésence du thème de la mort.

De nombreuses gravures nous sont restés, sur lesquelles on remarque des squelettes, invitant évêques et paysans pour une joviale farandole. Blasphème ? Nenni ! Il s’agit de rappeler au public l’égalité des hommes devant la mort et l’inutilité de la vanité.

Cooper, lui aussi, fustige les puissants en faisant apparaître des hommes politiques sur « Elected » se battant pour des voix comme des mendiants pour des pièces. Ce sont ici les thèmes classiques du carnaval, la dérision vis-à-vis des distinctions sociales.

Dans toutes les cultures, à toutes les époques
Les exemples comme celui-ci sont innombrable. En fait, chaque culture, chaque époque semble posséder son équivalent de la danse macabre moyenâgeuse.
- Le thème de la mort est très présent dans les mosaïques antique, notamment celles retrouvées à Pompéi.
- Au XVIIe siècle, parmi les peintres hollandais, la mode est à la Vanité. Il s’agit de représenter les richesses de ce monde accompagnées d’un crâne humain. C’est une mise en garde ; on n’emporte rien dans sa tombe.
- L’Amérique du Sud est très marquée par la culture du carnaval. Renversement des codes sociaux et danses macabres sont indissociables de la fête. En Guyane, on brûle publiquement un mannequin à l’effigie de Vaval, ancien maître d’une plantation et esclavagiste. La mise à mort publique d’un personnage de méchant, ça ne vous dit rien ?
- Le premier cartoon de la série Silly Symphonies, réalisé par Walt Disney en 1929 s’intitule « The skeleton dance ». Son titre français est « La danse macabre ». On est vraiment proche de l’univers visuel d’Alice Cooper.

Il ne s’agit donc pas de pulsions suicidaires ou d’envie de meurtre. La danse macabre est une façon de dire ; « je sais que la mort viendra » et de fustiger ceux qui pensent parvenir à la dompter par le pouvoir « Elected » ou l’argent « Billion dollar baby ». C’est une démarche très saine.
Alors, la prochaine fois que vous entendrez une personne traiter Alice Cooper de taré, c’est vous qui pourrez vous dire ; « C’est quoi son problème à ce type, il est pas normal ».

Commentaires: 0

Sondage

Quelle est la période musicale du chanteur que vous préférez ?

57% 57% [ 8 ]
7% 7% [ 1 ]
0% 0% [ 0 ]
36% 36% [ 5 ]

Total des votes : 14

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Along Came Alice Cooper - Forum dédié à l'Artiste sur votre site de social bookmarking